Les membres

Christian Boinay

Christian joue de la flûte irlandaise en bois, des tin-whistles & low-whistles ! Il ne dédaigne pas à l'occasion joindre sa voix aux chœurs pour reprendre le refrain d'une chanson de marin ! Médecin de métier, Christian est tout en intériorité, et cache son plaisir débordant sous une façade débonnaire, ce qui ne l'empêche pas d'être le meilleur musicien du groupe !

Philippe Marthaler

Premier deuxième violon du groupe, le littéraire de la bande affiche une passion dévorante pour la musique irlandaise, et si on l'écoutait, on passerait le restant de sa vie à apprendre des nouvelles suites, particulièrement de reels. Sa profession d'enseignant lui a donné à beaucoup réfléchir à son jeu de violon, ce qui le conduit bien évidemment à être le meilleur musicien du groupe !

Gervais Pradervand

autre fondateur, Gervais est le rocker du groupe, et rêverait de quelques riffs de guitare électrique, de gammes étranges venues d'ailleurs … mais sa formation de biologiste lui a fait comprendre que ce n'était pas dans la nature des choses, et il s'est donc entraîné ferme sur ses guitares acoustiques, ce qui l'a définitivement amené à être le meilleur musicien du groupe !

Gaël Ravach

Deuxième premier violon, ce deuxième jeune de la bande, grand apôtre de la paix des ménages, ne ménage pas la sienne (de paix) pour travailler deuxièmes voix au violon et première voix en chantant en gaélique (même si personne ne comprend ce qu'il nous raconte !), et tous ces efforts placent notre second médecin de la bande à la place de meilleur musicien du groupe !

Loïc Dupertuis

C'est le petit jeune de la bande ! Lui, il joue principalement du bodhran, et ajoute à l'occasion son low-whistle à celui de Christian, qui l'avait "tanné" pour jouer à deux whistles (aaaaah, ces vieux ) ! Tout comme dans son métier de cuisinier, il applique des recettes simples et efficaces à son jeu de percussion, ce qui lui a permis de devenir rapidement le meilleur musicien du groupe !

Roland Dupertuis

Un des fondateurs, l'ancien de la bande, qui s'occupe de (presque) tout, de la sono au booking, et qui, s'étant fait piquer sa place de percussionniste par son fils, a dû se résoudre à reprendre sérieusement ses mandolines ! Ne dédaignant pas à l'occasion à ressortir son bodhran pour se mesurer avec son fiston lors d'un break, cette saine émulation lui a permis de rester le meilleur musicien du groupe !